le groupe

Les Funkastik π³

Les Funkastik π³ sont nés en 2002 des cendres de feux les Hatted Crowd. La section rythmique a survécu au faste de la vie au grand air qui compose la substantifique moelle des voyages au long ours. Après s'être bien aéré les méninges, une idée farfellue est venue caresser les circonvolutions néocorticales de nos trublions neuchâtelois. « Pourquoi ne pas récidiver?! » L'auto-flagellation inverse est nécessaire si l'on veut survivre dans ce monde brutal.


Funkastik? parce que le funk est fantastique et que les néologismes phonétiques ne nous effraie pas. Pi Cube? car si PI c'est bon, PI Cube c'est plus mieux bien surtout si on l'assortit de manière élégante de papet aux poireaux.



LA PLaIDOIRIE

La musique et l’amitié, voilà les facteurs qui sont à la base de la naissance du groupe LA PLaIDOIRIE. Le groupe est né, il y a dix ans (env. 1998) et a porté plusieurs noms (l’Union, Union Sacrée), avant de finalement prendre pour blason LA PLaIDOIRIE. Ce groupe est composé, Messieurs les jurés, de 2 MC’s; Julien Berger alias « Bégi » et Christian Gaschen alias « Sektor ».


La musique qu’ils sont venus défendre devant vous est le rap. Bien sur, vous vous interrogez sur la nature des propos qu’ils peuvent employer dans leurs textes, et je vous comprends.


Sachez que le verbe et la maîtrise de ce dernier sont les principaux objectifs que défendent les 2 protagonistes de ce groupe. Après plusieurs concerts et projets comme Vision 16/9 et la création du groupe Anesthésie local (aidés de leurs complices, Rodrigo, Navy et Couzin, pour ne citer qu’eux), le groupe prend un tout autre chemin en 2004, lorsque Sektor écrit un morceau pour les Funkastik.


A ce moment, personne n’aurait pu imaginer les répercussions qu’allait avoir cet acte. En effet, Messieurs les jurés, à partir de ce jour, les 2 groupes fusionnèrent pour ne former plus qu’un. Et là commença alors la composition de nouveaux morceaux et l’invention du célèbre PI-RAP.


C’est au vu de ces déclarations, que je vous prie, Messieurs les jurés, de ne pas juger ces personnes, que l’on ne peut accuser que d’une chose, faire de la musique.


en savoir plus sur Hatted Crowd